Aujourd’hui, tout domaine de la santé comprend une composante santé publique. C’est-à-dire, tous les domaines sauf les soins palliatifs! Les soins palliatifs bénéficieraient d’une approche de santé publique grâce à l’élargissement du contexte communautaire auquel les services de soins palliatifs peuvent contribuer. L’approche de santé publique revient à transférer la responsabilité des soins palliatifs de quelques spécialistes hautement qualifiés à une communauté qui considère qu’il s’agit de « l’affaire de tous ».

Les soins palliatifs en santé publique sont également appelés soins palliatifs promoteurs de santé (SPPS) et sont devenus un mouvement social. La philosophie sous-jacente est la charte internationale de la santé publique, connue sous le nom de Charte d’Ottawa pour la promotion de la santé. Adoptée en 1986, elle repose sur cinq principes fondamentaux :

  • Élaborer une politique publique saine
  • Créer des milieux favorables
  • Renforcer l’action communautaire
  • Acquérir des aptitudes individuelles
  • Réorienter les services de santé

Les SPPS mettent l’accent sur le développement communautaire et les partenariats dans tous les secteurs pour habiliter les communautés plutôt que d’insister sur les responsabilités des services de santé comme principal défenseur ou fournisseur de soins entourant la mort, le mourir, la perte et le deuil. L’objectif fondamental de l’approche SPPS est de renforcer les capacités de la communauté afin d’améliorer l’accès aux « soins palliatifs » partout au Canada.

Communautés bienveillantes (CB) – la théorie de pratique SPPS

Le modèle des villes/communautés bienveillantes est une théorie de pratique relative aux SPPS. Dans de nombreux pays où l’approche des SPPS a été adoptée, le modèle des villes/communautés bienveillantes mis au point et publié par le Dr Alan Kellehear et ses collègues est celui qui est utilisé aujourd’hui. Basées en grande partie sur le succès du modèle des Villes-santé de l’OMS, les CB considèrent les soins palliatifs et de fin de vie comme une responsabilité communautaire et créent des partenariats entre la communauté et les services. Le but est de combler les lacunes dans la communauté, en particulier celles relatives au soutien social. Ces lacunes comprennent un accès insuffisant et inéquitable aux soins, un soutien inadéquat pour les aidants, un manque de responsabilité claire pour cette prise en charge entre les systèmes de soins et l’absence d’une véritable intégration des soins.

Projets des communautés bienveillantes en action

Où sont les exemples de projets et d’initiatives de CB fructueux dans le monde? Quelles mesures ont été prises pour appliquer ce concept? La mise en valeur les projets internationaux existants et l’acquisition de connaissances les concernant constituent une excellente façon de commencer à les réaliser au Canada. Voici un échantillon ainsi que des liens pour en savoir plus :